Apprentissage

En Allemagne, les jeunes peuvent "apprendre" presque 350 différents métiers, entre autre laborantin. Plus de la moitié des actifs en Allemagne ont acquis un tel diplôme professionnel, presque 1,6 millions d'apprentis commencent chaque année leur formation au sein d'une entreprise.

Le système dit « dual » consiste à combiner sur 3 à 3,5 ans un apprentissage en entreprise (pour les laborantins: deux semaines sur trois) et un enseignement théorique à l'école (une semaine sur trois). L'enseignement théorique consacre environ deux tiers du temps à l'étude théorique du métier et un tiers à des disciplines générales.

La notion de métier est fondamentale : c’est « un ensemble structuré et cohérent de connaissances et de compétences techniques, acquises dans un champ professionnel donné, reconnu au niveau national et légitimé collectivement par tous les acteurs socio-professionnels d’une même branche » (Lasserre 2011).

Les entreprises gèrent ainsi la formation de leurs futurs employés et leurs besoins en termes de nouvelles compétences. Plus que 60 % des apprentis sont embauchés à la fin de l'apprentissage par les entreprises qui les ont formés.

L'état ne prescrit qu'un cadre avec les compétences minimales qui doivent être acquises dans les entreprises et avec les tables de matières de l'école. L'examen à la fin de l'apprentissage se déroule selons des règles établies par les chambres de commerce et d'industrie (CCI). Le responsable du département analyses chimiques du laboratoire Dr. Marx, Alfred Ewen, vient d'être nommé membre du jury de la CCI de la Sarre.

Le laboratoire Dr. Marx forme actuellement trois apprentis, et parmi les laborantins en CDI se trouvent quatre ayant déjà fait leur apprentissage au sein du laboratoire.