Biomasse

Le laboratoire a installé la méthode de détermination du taux de biomasse selon NF EN 15440. Nous travaillons selon les deux options A (dissolution sélective) ou B (tri manuel).

Lors d’un test avec un mélange de biomasse et plastique nous avons pu montrer que le taux de rendement est supérieur à 98 % avec une incertitude (deux écarts-type) de 1,5 % (teneur en biomasse).

Selon la méthode A, l‘échantillon est agité pendant 16 h dans de l’acide sulfurique (78 %). La biomasse est oxydée par élimination d’eau jusqu’au carbone (la solution devient noire). Après ajout d’une solution de peroxyde, la solution est agitée de nouveau pour cinq heures et le carbone de la biomasse est oxydé au dioxyde de carbone qui s’échappe (la couleur noir disparaît). Les particules non oxydées sont filtrées et séchées et représentent la non-biomasse.

Ensuite on détermine le taux de cendres de l‘échantillon intégral et de la fraction non-biomasse. Le taux de biomasse est ensuite calculé par la différence 100 % - taux de non-biomasse (sans cendres) – taux de cendres.

En plus de cette méthode qui donne la part de la biomasse par rapport à la masse totale, nous pouvons déterminer la part de la biomasse par rapport au pouvoir calorifique ou à la teneur en carbone.

Entretemps, nous avons passé avec succès un premier EIL pour des combustibles solides de récupération (CSR). Nous avons déterminé correctement le carbone, la part de la biomasse et de la non-biomasse par rapport à la masse totale et la part fossile du carbone.

Lors de notre audit de réaccréditation programmé pour février 2017, nous solliciterons l’accréditation de la norme NF EN 15440.